le bois illégal : les enjeux

Les forêts tropicales couvrent près de 14 % des terres dont les deux tiers pour la forêt pluviale. Elles sont réparties sur trois régions principales : l'Amazonie, l'Afrique Centrale et l'Asie du Sud Est. D'une richesse unique, c'est dans ces écosystèmes que se rencontre la plus grande biodiversité et le plus fort taux d'endémisme. Elles abritent 50% de toutes les espèces animales et végétales connues. A l'inverse de nos forêts tempérées, les essences d'arbres sont très nombreuses mais représentées par peu d'individus. On a ainsi recensé plus de 30 000 espèces en Amérique centrale, et on peut compter dans certains endroits jusqu'à 500 essences différentes sur un seul hectare. A l'échelle mondiale, c'est près de 20 000 espèces de vertébrés (mammifères, oiseaux, reptiles et amphibiens) qui vivent dans les forêts tropicales humides et dont un tiers sont endémiques. La diversité exceptionnelle à l'échelle des bassins forestiers n'est pas distribuée de manière homogène. Une zone peut être relativement pauvre alors qu'une région voisine fera figure de jardin d'Eden. Cette nature si riche s'organise en un écosystème très complexe où s'entremêlent symbiose, mutualisme et autres dépendances entres les espèces.
retour
Les enjeux Les solutions Bassin du congo En savoir plus
Faire un don